ACTE 5 - Édition 2021

La 5ème édition du GPRSE est prévue le JEUDI 30 SEPTEMBRE 2021, de 18H à 20H30, sur Toulouse (en présentiel + captation / diffusion vidéo en direct).

La thématique centrale retenue pour cette nouvelle édition, « RSE, des impacts suspects » fait écho à des enjeux d’actualité que ne manqueront pas de relever les COP 15 et COP 26 organisées fin 2021.

Le développement indéniable de la RSE, toutes ces dernières années, ne semble pas avoir réellement modifié les inquiétantes études prospectives concernant l’évolution du climat, de la biodiversité ou encore les pollutions, les conditions de travail d’une trop large partie de la population dans le monde.

Les Objectifs du Développement Durables (ODD), fixés par l’ONU, semblent loin d’être atteignables à

l’échéance prévue, en 2030.  Pour certains observateurs, nous nous complaisons dans des déclarations

d’intention ou des plans d’actions bien trop timides pour produire les impacts positifs annoncés ou attendus.

La mesure des impacts pose elle-même questions.

Au cours d’une « reconstitution », la situation (fictive) d’une PME régionale du secteur de la distribution agro-alimentaire sera évoquée. Le contexte post Covid, les perspectives de reprise économique, les conditions dans lesquelles l’entreprise peut renforcer, ou doit reporter, ses engagements dans la RSE ou encore se challenger par rapport aux ODD… Que feriez-vous à la place du dirigeant, des parties prenantes qui l’entourent, l’observent ? Une décision, un faux pas dans l’exercice de ses responsabilités, une plainte, et … le Tribunal est saisi.

Ensuite le «  procès » lui-même. Entre intentions et constats, vigilance et aveuglement, les impacts d’une démarche qui se dit « responsable » méritent d’être questionnés. Le réquisitoire du Procureur promet d’être sévère. L’avocat de la défense de la RSE va avoir à donner de sérieux arguments. Des témoins acteurs économiques de situations tout aussi complexes, des experts, sont une nouvelle fois invités à éclairer les membres du Jury que sont les membres du public connectés au débat, invités à délibérer puis à se prononcer.

Sont attendues le 30 septembre en qualité de procureur, d’avocate ou experts :

 

Martine COMBEMALE, Fondatrice de l’ONG Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF)

Patricia AUBLET,

Directrice transition sociétale TBS Education

Laurence Monnoyer SMITH

Directrice du DD et de la Performance du CNES

Ancienne commissaire générale au Développement Durable

Marie-Christine MONNOYER, Professeur émérite Université  Toulouse 1 Capitole ,

Titulaire Chaire Jean Rodhain à l’ICT

ODD.png

Un cocktail clôturera le Grand procès, l’occasion pour les jurés d’un soir de poursuivre les échanges sous l’égide de Planet’RSE Toulouse, en marge du « Tribunal »